Menu
0 Comments

Ce qu’il faut savoir pour devenir un pilote de voiture pro

Un chemin très long, beaucoup d’implication et de moyens, voilà les contraintes pour réaliser le rêve d’être pilote professionnel. Seuls quelques chanceux sur un groupe de plusieurs inscrits, arrivent à surmonter les échelons et atteindre le plus haut sommet qu’est le titre de pilote de voiture professionnel.

Côtoyer les disciplines de rêves les plus difficiles à intégrer

En première place, la discipline la plus hardcore à intégrer est celui d’être pilote pro de F1. Dans cette catégorie, il faut compter sur plusieurs échelons plus difficiles les unes que les autres, pour avoir le titre. Jouant sur la capacité budgétaire des apprenants, si vous n’avez pas les moyens appropriés, il sera quasi-impossible de passer les étapes requises. Dans cette étape de formation, il est souvent conseillé de commencer par l’apprentissage du karting et faire ses preuves en multipliant les podiums, afin d’avoir par la suite, des contacts ou avoir la chance d’être repéré par une écurie ou un sponsor et pouvoir continuer sur une vraie monoplace. Vient ensuite le pilote de GT, une discipline coriace et assez coûteuse. Le parcours pour l’intégration est similaire à celui qu’il faut encaisser pour la F1. Néanmoins, il est possible pour les pilotes d’avoir la licence de pilote pro en passant par l’école de pilotage, parfois orchestrée par les grands constructeurs et qui, au, final décerne le titre de pilote officiel de la marque aux plus chanceux.

Pour les petits budgets

Les pilotes de rallyes sont de nos jours plus accessibles. Ils nécessitent tout de même d’avoir le permis de conduire afin d’accéder aux formations. Ensuite, après quelques temps, les pilotes amateurs peuvent participer au concours « rallye jeune », une aubaine pour les plus doués d’être repérés par les grandes écuries et de participer à des formations plus professionnelles. Ce sera aussi une occasion de se montrer et de pouvoir participer au championnat de France des rallyes. Par ailleurs, une chance est aussi offerte aux adeptes de course virtuelles sur consoles, notamment aux meilleurs joueurs du fameux GranTurismo, de pouvoir piloter en monde réel, des voitures officielles proposées par la GT Academy. Plusieurs de ces joueurs auront même la possibilité de participer à la mythique course du 24 h du Mans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *